Projet de coopérative / commune d'habitation

Nous cherchons à créer une société sans classes. Une société non-hiérarchique et sans oppression où le pouvoir est partagé également par tous et toutes. Une société où tous et toutes sont libres de s'exprimer librement et ont un véritable accès à la nourriture et l'abri qu'ils ont besoin.

Inspiré (potentiellement) du , le projet viserait initialement à acquérir collectivement un bâtiment et l'habiter. Cette page se veut un endroit pour coordonner cet effort et documenter les principes de base.

  1. Principes fondateurs
  2. Pratiques communes
  3. Système économique
  4. Processus d'admission de nouveaux membres
  5. Personnes intéressées
  6. Références

Principes fondateurs

Inspirés en partie par les PrincipesFondateurs de Koumbit et ceux d'EGFS. Ces principes ont été rédigés par TheAnarcat et sont évidemment sujet à discussion pendant la création du groupe.

Changement social
nous croyons que la société actuelle encourage la violence, l'exploitation, la pauvreté et la destruction de l'environnement. Nous favorisons donc des changements radicaux aux modes de fonctionnement de la société
Écologie
nous croyons que l'humain fait partie de la nature et que sa présence doit y être harmonisée en réduisant l'impact de nos actions, particulièrement chez ceux qui consomment le plus. Nous devons réduire notre consommation et toujours évaluer nos décisions selon l'angle de l'impact sur l'environnement.
Non-violence
nous croyons à l'établissement d'un monde non-violent et nous nous engageons donc à utiliser des moyens non-violents pour y arriver. Nous reconnaissons le droit d'existence de toutes les personnes et autres êtres vivants. Nous définissons la non-violence comme [... à définir avant de décommenter] Nous reconnaissons le droit d'autres communautés de déterminer leurs propres morales et tactiques. Nous reconnaissons que notre choix de non-violence profite de notre position dans la société dominante.
Autogestion
nous croyons à une plus grande autonomie des personnes et des groupes. Nous croyons qu'il est primordial pour les organismes et les individus de gérer eux-mêmes leur orientation, leur vie et leur autorité.
Transparence
nous croyons que les organismes doivent faire preuve de transparence envers leurs membres mais aussi envers la société. Aucun organisme n'évolue dans le vide et toutes nos actions ont des conséquences. Ainsi, il est primordial que le public puisse faire le suivi des actions et décisions des différents organismes qui composent la société. Nous croyons que le flux d'information émanant des organismes ne doit pas être bloqué mais doit être diffusé pour que les citoyens puissent prendre des décisions éclairées.
Autosuffisance
nous croyons que notre organisme doit s'autosuffire et ne pas dépendre exclusivement d'un gros client ou d'un état pour se financer. Nous cherchons toujours à diversifier nos sources de revenus et croyons au partenariat pour développer des liens de service durables et fonctionnels. De la même manière, nous offrons des solutions technologiques qui favorisent une prise en main des organisations par les gens qui y oeuvrent.
Solidarité
nous croyons que notre organisme doit être solidaire des autres, individus ou groupes et doit supporter les initiatives citoyennes et les laissés-pour-contre. Nous croyons aussi qu'un organisme doit se composer dans le support et le respect mutuel de ses membres et le support de leur intégrité et leur dignité. Nous croyons aussi que des sacrifices doivent être fait pour que l'organisme ne blesse pas l'humain et la nature dans son ensemble (Do no harm).
Équité et égalité
nous croyons que tous doivent avoir la même chance non seulement à la ligne de départ, mais aussi durant la course. Nous cherchons à éliminer les disparités entre les individus et à compenser celles qui sont impossibles à éliminer.
Économie participative
nous croyons à la rotation des tâches et à la répartition des ensembles des tâches, aux modes de décisions variables, à la participation des travailleurs à la définition du milieu de travail, à la participation des parties touchées par les services de l'organisme dans l'orientation de l'organisme, bref, nous nous inspirons fortement du modèle d'économie participative énoncé par Michael Albert.

Pratiques communes

Des principes ci-haut découlent des pratiques de vie communes et sont à adopter par consensus continuellement.

Toute heure de travail s'équivaut
nous accordons la même valeur au temps passé par les individus, peu importe la valeur accordée par le système capitaliste.
Décisions prises par consensus
Toutes les décisions sont prises par consensus, dans une réunion hebdomadaire. Aucune décision ne peut être prise sans l'accord de tous les membres.
Culture anticapitaliste
nous partageons une critique du capitalisme et sommes dévoués à trouver des alternatives mais aussi à le démanteler
Cuisine végétarienne partagée
nous partageons toute la nourriture de la maison et cuisinons régulièrement des mets communs. Nous ne consommons pas d'animaux dans la maison, se tenant donc à une diète strictement végétarienne (oeufs et produits laitiers donc permis, mais non encouragés)
Achat local et environnemental
Nous essayons dans la mesure du possible de nous procurer de la nourriture organique, de source locale. Nous accordons une grande à l'impact qu'a notre consommation sur l'environnement et tentons de minimiser ou éliminer cet impact dans l'achat de matériel, utilisation de véhicules et autres décisions.
Célébration de la vie communautaire
les anniversaires, les occasions spéciales, les vacances, la pluie et le beau temps sont des excuses toutes faites pour nous permettre de partager de la bonne bouffe, du plaisir et nos présences. Nous accueillons régulièrement des amis, de la famille et des membres de notre communauté pour partager un repas, une fête ou simplement pour le plaisir.
Projet social
la maison est plus qu'un espace où on mange, dort et vie. C'est un projet social en soit qui vise à s'étendre plus largement. Nous consacrerons donc une part significative de notre investissement collectif dans la création d'un fond visant à financer d'autres projets similaires.

Système économique

Système du EGFS

Ce système est celui utilisé par EGFS, mais est remis en question pour la coopérative parce qu'on se demande si on veut aller si loin.

Partage partiel des revenus
chaque membre de la commune doit investir un certain nombre d'heures, soit dans du travail à l'intérieur (travail ménager, courses, etc) ou dans un emploi extérieur, salarié, qui apporte alors des revenus à la collectivité.
Limites des dépenses
les membres ont une limite de dépenses mensuelles pour éviter une trop grande disparité entre les gens. les revenus au delà de la limite sont prêtés par la personne et investis dans un fond commun pouvant financer d'autres projets. Retour sur l'investissement
le prêt mentionné ci-haut est remis à la personne qui quitte à raison de 10% par année pour 10 ans. l'investissement en capital dans l'immobilier pourrait également être remis au départ.

Système proposé

On définis deux sorte de membres: les membres permanents et les membres provisoires. Les membres permanents doivent avoir investi du capital à l'achat ou passé 1 an dans la coopérative comme membre provisoire.

Les membres permanents paient une proportion de capital sur l'hypothèque. Ce capital est considéré comme dû au membre si le membre s'en va. Il sera remboursé au membre à raison de 10% par an pendant 10 ans. Les membres permanents paient aussi les intérêts du prêt, sur lesquels ils n'ont aucun droit de retour.

Les membres provisoires paient seulement les intérêts du prêt et n'ont aucun droit de retour sur ces intérêts. Après un an de vie commune et sur acceptation unanime des autres membres, un membre provisoire devient permanent ou, en cas de refus, est invité à quitter ou à rester provisoire pour une autre année.

En ce sens, les membres permanents sont les véritables "propriétaires" (en parts variables, selon leur temps d'implication et le montant investi initialement) de l'immeuble. Les membres provisoires sont des "locataires" pour la durée de leur statut.

Exemple
Lors de l'achat du bâtiment, Jérôme investis 20k$, Bertrand 10k$ et Julie 15k$ sur un emprunt de 400,000$. Monique, Michel et Daniel n'investissent pas lors de l'achat initial. À un taux d'intérêt de 6,25% bi-annuel, les paiements mensuels sont de 2341$ et sont réparti également en paiements de 334,55$/mois par personne. Lors de la première année, les paiements sur le prêts seront de 21670$ d'intérêts et 6431$ de capital. Il sera donc considéré que Jérôme, Bertrand et Julie auront versé chacun 2143$ en capital durant cette année. Les permanents accumulent donc en moyenne, durant la première année, 178,64$/mois de capital et dépensent 155,90$/mois d'intérêt alors que les provisoires dépensent tous 334,55$/mois d'intérêt.
Exemple
en reprenant les mêmes chiffres, assumons que Jérôme quitte après un an. Il a donc 26431$ (20k$ + 6431$) de capital d'accumulé. En répartissant ce paiement sur 10 ans, on obtient un paiement mensuel de 220,26$. C'est du capital appartenant à Jérôme qui lui est racheté par la collectivité. À noter que ce paiement mensuel ''s'ajoute'' aux paiement mensuels existants et réduit effectivement le montant d'intérêt payé par les permanents mais augmente la mensualité de tout le monde. Le collectif a donc intérêt à trouver des membres stables qui ne vont pas quitter ainsi inopinément.
Exemple
jérôme quitte après 20 ans de vie commune, on assume qu'il a 150,000$ d'accumulé. Selon les règles existantes, le collectif doit maintenant débourser 1250$/mois (150k/120 périodes) supplémentaire pour rembourser Jérôme, sans compter le fait que Jérôme n'est plus présent pour assumer ses propres mensualités.

Les paiements ont été calculés avec hypo.ods.

Questions légales

Des parties du code civil québecois s'applique probablement à la gestion de l'argent de cette façon. Il faut également clarifier:

Processus d'admission de nouveaux membres

À déterminer.

Cooptation initiale

Les membres de départ doivent se "coopter". Un consensus fort doit dégager qui est membre est qui ne l'est pas: autrement dit, tout le monde doit accepter tout le monde individuellement et explicitement, sans équivoque, dès le départ.

Ce processus reste à élaborer.

Personnes intéressées

On cherche des gens sérieux, capables d'assumer leurs responsabilités en groupe et de négocier collectivement leurs conditions de vie.

Sans ordre particulier:

Références

Voici des documents de qui décrivent un peu comment fonctionne cette organisation.

Created . Edited .