Pas facile la vie de ces temps ci... J'ai l'impression de travailler tout le temps, mais de tourner dans le vide. J'ai un todo list qui grossit à vue d'oeil, des projets pas possibles mais très intéressants, mais surtout, tout ce que je fais ces temps-ci tourne autour de l'informatique. C'est difficile à assumer: toujours devant un écran et un clavier: la job, les loisirs, les nouvelles, tout passe par là maintenant, ça devient carrément une dépendance. Même mes moyens créatifs et communicatifs sont associés à l'informatique: j'écris sur un blog, ou quand j'écris ailleurs ou si je fais de la photo, pour diffuser, ça doit passer par la putain de machine.

Je dois trouver autre chose à faire. J'ai déjà commencé à me discipliner à ne travailler "seulement" 40 heures semaines, travail, bénévolat et loisirs confondus. Ça parait simple, mais ce n'est pas évident. Je ne dois pas travailler le weekend, mais oups! On fait un dépôt! Je dois pas travailler le soir, mais ah! un meeting! Ça ne finit plus.

Enfin, une fatigue qui accable, un monde universel qui envahi, une vie sociale virtuelle meublée de faussaires et d'avatars, une puissance tout aussi virtuelle qu'inconséquente... Je commence à me reconstruire une nouvelle vie.

On dirait que je n'ai jamais vu ça venir, l'informatique: je crois que j'ai des bonnes habiletés dans le domaine, mais ça ne m'a jamais accroché autrement qu'un hobby. Je crois que c'est ça le problème: le hobby devenu travail, qu'est-ce qu'on fait une fois qu'on "punche", après le travail?

Quand loisir devient travail et école...

Je vois mon miroir partout. Je crois que je vais aller avec les autres au party chez les voisins et lâcher un peu mon ordinausore. Tu vois ? J'y suis encore devant cet écran à taper des trucs !

À l'école, on dirait que ça n'avance pas assez à mon goût, ni ailleurs d'ailleurs. Mais, moi non plus je n'avance pas à goût : je m'éparpille à vue d'oeil. C'est le spleen du geek. D'ailleurs, je vais à un party de geeks sexy ce soir... Alors, je vais lâcher mes études en informatique parce que c'est trop facile en première session, et je vais étudier en art pour faire des installations et des performances compliquées qui parsent des trucs...

J'admire mon voisin qui fait du Java et du PHP sans trop aimer ça : il travaille chez lui mais ne fait jamais rien devant son écran qui ne rapporte d'argent. La vie est si simple quand on ne se la complique pas...

Comment by Alexandre Quessy
Created . Edited .