Ce n'est pas facile de vivre avec ses principes. Depuis que j'ai emménagé, j'ai été pris (pôôôvre de moi!) pour utiliser une super machine super puissante de "Gamerz": un AMD 2200 avec 512Mo de ram et une Radeaon 9200, ou qqchose du genre. Évidemment, ça roule windows XP (méchant Hugo!).

Mon premier réflexe a été de corriger cette anomalie et de rouler Knoppix dessus. Tout un aria: il y a un contrôleur SATA qui first-bootait et qui remplacait le BIOS normal, alors c'était pas du tout clair pour changer le "boot sequence". En tout cas... j'ai réussi, mais ce n'était pas tout... Knoppix a la particularité d'être un [en.wikipedia.org/wiki/Live_CD Live CD] qui ne touche pas au disque dur. Ce qui fait qu'à chaque reboote, toutes les configurations sont perdues.

J'ai donc utilisé mon ti-cerveau et j'ai connecté mon disque dur externe, rescapé de mon autre workstation (lenny) qui a sauté récemment, et j'y ait fait une "image knoppix" qui va garder mon répertoire personnel et que je pourrai en fait utiliser partout où j'ai un CD de Knoppix et le disque.

Assez pratique.. n'empêche que ça m'emmerde un peu d'avoir à utiliser KDE. Quelques stupidités que j'ai déjà mentionné:

enfin... après un peu de configuration ça devient tolérable...

Mais pour revenir au point de départ: j'ai rebooté dans Windows hier soir. Pulsion de mort qui m'a forcé (pauvre de moi encore) à essayer le nouveau (pour moi) Doom 3. Évidemment, il y a un client Linux, mais il roule pas super sans accélération graphique, qui elle nécessite l'installation de drivers ATI encore propriétaires. Alors je me suis dit, what the heck, on y va à fond. Ça n'a pas été gratifiant et j'ai joué pendant deux ou trois heures, et j'ai été somme toute un peu déçu. En fait, pas déçu car je savais un peu à quoi m'attendre: graphiques de fou, attente interminable pour charger les niveaux et une histoire conne et banale. J'en reviens pas qu'on nous fasse encore le coup de l'expérience scientifique qui tourne mal et qui nous rétame sur la gueule des créatures du mal venues d'un autre plan. Après Doom, Quake et Half-Life, il me semble que ça commence à être sérieusement passé date ce concept de con. Et non seulement ça, mais en plus l'approche est encore pire que par exemple Half-Life, où on se ramassait dans une certaine intrigue: les militaires venus nous sauver qui nous tuent. Dans Doom3, j'attends encore les non-zombies et un quelconque truc d'intérêt pour le déroulement de l'histoire.

M'enfin... je suis peut-être rendu snob. Va pour les logiciels propriétaires, je comprends comment j'ai pu me passer de windows toutes ces années...

Peut-être que quand Linux va être vraiment mainstream (et là je ne parle pas de mainstream comme Apple), les concepteurs vont être forcés de faire des jeux payants un peu plus intéressants quand tout le monde va être habitués d'avoir tout gratuitement. À moins que ce soit déjà le cas... quelle perte de fric...

Created . Edited .