Voilà, on a un nouveau "chef" au pouvoir. Au moins, il est minoritaire, ce qui fait que ce n'est pas la dictature élue à laquelle nous sommes malheureusement habitués. Alors, qu'est-ce qu'il fait, notre Stéphane Harpeux? Eh bien, il commence par renier ses promesses électorales, comme tout bon politicien, à commencer par la question du déséquilibre fiscal. D'ailleurs, ce fut pour moi un scandale d'apprendre que le Bloc a immédiatement appuyé le gouvernement conservateur à l'entrée de celui-ci au parlement si celui-ci réglait la question du déséquilibre fiscal.. Facile! C'est une promesse électorale! Aussi bien leur donner ses votes, que je me suis alors dit... C'était sans compter le manque de substance habituel des promesses électorales. M'enfin, c'est probablement pas les conservateurs qui vont régler cette question, mais au moins ils l'ont admise...

Ça, c'est la partie rose du bonbon, en fait. On a notre chien de garde pour nous protéger des méchants fédéralistes... C'est sur le reste que ça se gâte. Alors, en vrac.

! Les armes à feu et vos papiers

Notre bon ami Stockwell Day, maintenant à la tête de la "sécurité publique" (oui, celui-là même qui a déjà dit que les humains avaient marché sur la terre avec les dinosaures, que les gais et lesbiennes souffraient d'un "désordre mental", qui croit à la "loi de dieu" et est un farouche opposant au droit à l'avortement), nous propose une jolie carte d'identification nationale cette fois-ci sous prétexte de faciliter (!!) le déplacement des voyageurs par les frontières monde, en disant que le passeport ne contenait pas assez d'information, possiblement biométrique. On se rappelle que Denis Coderre avait tenté d'instaurer une carte d'identification nationale et avait échoué à cause des coûts astronomiques de la mesure 95 milliards de $).

Alors maintenant, mettons les choses au clair. on se dépêche d'abolir le programme de contrôle des armes à feu pour sauver 1 milliard de dollars, même s'il est maintenant connu que le système fonctionne! Ensuite, de l'autre côté, on parle d'instaurer un système d'identification systématique de tous les citoyens canadiens, pour notre sécurité, qui risque de coûter encore plus cher. Si les positions de droite du parti conservateur n'étaient pas claires avant, elles le sont maintenant. C'est quand même incroyable qu'on nous ramène encore ce truc de la sécurité alors que la sécurité publique, justement, est assurée par des policiers qu'on reconnaît maintenant comme aggresseurs sexuels ou coupables de profilage racial ou encore carrément de meurtre. C'est à la "sécurité publique", justement, que le gouvernement conservateur a promis de transférer les fonds récupérés du programme de contrôle des armes à feu.

Espérons qu'ils ne respecteront pas cette promesse électorale, quoique j'en doute fortement.

! Kyoto

Et voilà, un autre truc qui n'était pas une promesse électorale mais sur laquelle on aurait pu compter: Harper commence à penser à mettre à hache dans Kyoto ce protocole triste et déficient qui met sur le "marché" les gas à effets de serre et ne réussira pas à arrêter le réchauffement de la planète, même s'il est respecté.

Bref, Harper est en train d'enlever le diachylon qui avait été posé sur le corps incandescant de notre terre, sous prétexte qu'il n'a jamais été efficacement appliqué. Il faut dire que ça ne fait qu'un an que Kyoto a force de loi dans les pays signataires. Il semblerait que notre nouveau gouvernement veut inclure les "pauvres" pays qui n'ont pas pu participer à l'accord de Kyoto, en ommettant qu'ils ont maintes fois tenté de le saboté pour finalement refuser de le signer, risquant de complètement tuer dans l'oeuf l'accord.

Alors que le Canada devrait prendre un rôle de leader environmental mondial s'il veut respecter les souhaits de sa population, qui appuie de façon unanime l'accord, du moins au Québec, le Canada, donc, reste un des grands pollueurs et destructeurs de son environnement. Harper, encore une fois, se fait le complice de cette horreur.

! Sécurité nationale, prise 2

Encore une fois, la sécurité nationale, qui semble tenir à coeur aux conservateurs (Ô surprise), revient sur notre petite tribune: on parle maintenant d'intégrer les eaux nord-américaines à l'infâme NORAD. On nous assure évidemment que le Canada va conserver sa souveraineté, ce qui ne serait même pas en question si ce n'était pas déjà une chose de perdue. D'ailleurs, ça ne me rassure pas particulièrement que ce soit les américains ou les canadiens qui gère notre fleuve quand on apprend que l'armée canadienne a balancé près de 300 00 obus, dont 8000 sont encore armés, dans le lac St-Pierre.

Maintenant, sur tout ça: où est le bloc? Où est notre valeureux défenseur des valeurs québécoises lorsqu'il est question d'autre chose que d'indépendance ou de fric?

Enfin, assez d'horreur pour aujourd'hui, je vous laisse méditer sur le sort de l'environnement, de notre sécurité et de la démocratie suite à cette élection encore une fois ridicule.

Created . Edited .