[ http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/nouvelles/200508/01/006-Eoliennes-couteuses.shtml?ref=rss Une nouvelle de radio-cadenas ] nous annonce que l'énergie éolienne "profite davantage aux promoteurs qu'à Hydro-Québec." L'article va en détail pour analyser les coûts de productions de l'électricité éolienne et semble remettre en cause cette avenue. ("L'entreprise ajoute que l'énergie éolienne est condamnée à être une source d'appoint et que, malgré des progrès technologiques qui ont plus que doublé la capacité de production d'une éolienne, elle ne pourra pas garantir un prix inférieur à 9 ¢ le kilowattheure.")

Évidemment, RC évacue complètement la problématique de base qui est tout à fait innacceptable et probablement inconnue de la population: l'électricité est en train de se dénationaliser au Québec. Les petits barrages hydro-électriques privés qui avait été mis hors-services lors de la nationalisation originale du PQ (probablement pour couper l'herbe sous le pied du gouvernement) commence à se remettre en marche. L'industrie éolienne est en majeure partie sous-contractée au privée, avec des firmes européenne car Hydro a coupé dans ses institutions de recherches éoliennes après le fiasco des éoliennes à axe verticales à Cap-Chat et aux Îles de la Madeleine...

Encore une fois, c'est le peuple qui paie et les compagnies qui s'en mettent plein les poches. ("Par exemple, le village de Saint-Léandre, qui compte 22 éoliennes sur son territoire, a reçu des redevances d'Axor totalisant 5200 et 5600 $, en 2003 et 2004. Pendant ce temps, l'entreprise déclarait des revenus de 11 et 12 millions de dollars." Comme d'habitude, les médias en sont complices en évitant de susciter le débat sur le projet néo-libéral à moitié avoué de nos gouvernements provinciaux et fédéraux.

Une honte.

Created . Edited .